Sommaire

L'assainissement non collectif permet de construire dans des zones peu urbanisées sur lesquelles un réseau d’assainissement collectif n'est pas disponible.

Ainsi, l’assainissement non collectif est considéré comme un système épuratoire à part entière par les pouvoirs publics. Des règles sont imposées pour la mise en œuvre de filières traditionnelles d’assainissement non collectif.

Le point maintenant.

 

Drainage de fosse septique : la filière traditionnelle d’assainissement non collectif

Le principe d'une filière d'assainissement non collectif dite traditionnelle consiste à mettre en œuvre un système de collecte des eaux usées et des matières dont l’épuration après traitement dans une fosse utilise le sol naturel ou un sol reconstitué.

Elle est composée :

  • d'un dispositif de collecte des eaux usées appelé regard ;
  • d'un dispositif de pré-traitement : la fosse septique ;
  • d'un dispositif de traitement.

Drainage de fosse septique : dispositif de traitement

À la sortie de la fosse, dans laquelle les matières les plus lourdes ont été conservées, les eaux usées ainsi pré-traitées doivent être infiltrées pour être rejetées dans le milieu naturel. Plusieurs systèmes sont reconnus par la réglementation et les règles de l'art (DTU).

Le principe général de ces systèmes de traitement demande la mise en place d'un réseau de tuyaux non perforés et de boîtes de répartition en fond de fouille directement disposés sur un lit de gravillon.

Ce sont ces différents systèmes drainants que nous allons maintenant détailler.

Traitement par tranchées d'infiltration

Le principe du traitement par tranchées d’infiltration est le plus simple. Il consiste à la mise en place, dans des tranchées de 50 cm de large, d'un réseau de tuyaux enrobés de graviers. C'est le sol naturel en place qui sert d'épurateur.

Ce système demande que le sol en présence soit capable d’infiltrer les eaux usées. Il doit répondre à des critères pédologiques :

  • homogène et sain ;
  • perméabilité comprise entre 15 et 500 mm par heure ;
  • pente ne dépassant pas 10 cm par mètre.

Filtre à sable vertical non drainé

Ce dispositif est mis en place lorsque l'on est en présence d'un sol très perméable.

Les eaux pré-traitées s'infiltrent via un réseau de tuyaux perforés disposés sur un lit de sable lavé. Il utilise un lit de sable comme élément épurateur. Les eaux traitées pénètrent ensuite dans le sol en place.

Ce dispositif demande de réaliser une fouille (trou) d'une largeur fixe de 5 m, d'une longueur minimale de 4 m jusqu’à 30 m, et d'une profondeur de 1,10 m à 1,60 m.

Filtre à sable vertical drainé

Ce dispositif ressemble au précédent. Toutefois, dans les deux premiers systèmes, les eaux usées traitées sont rejetées dans le sous-sol. Avec ce dispositif, on peut aussi les rejeter dans le sol superficiel.

Pour ce faire, on crée une sortie vers le milieu superficiel en bout de traitement par la mise en place d'un regard de collecte. L’épuration se fait dans un sol reconstitué.

Filtre à sable horizontal drainé

Ce principe consiste à disposer dans une fouille d'une longueur fixe de 5,50 m une succession de matériaux filtrants dont la granulométrie décroît de l'entrée à la sortie vers le milieu hydraulique superficiel.

Il n'y a pas de tuyaux d'épandage. On trouve un tuyau perforé vers le bas avec collecte disposé à l'entrée du dispositif et un tuyau de collecte perforé et regard en sortie.

Le sol doit être imperméable, la pente de circulation doit être de 1 %.

Les matériaux filtrants de l'entrée à la sortie du dispositif sont :

  • sur 80 cm, du gravier roulé ou concassé d'une granulométrie comprise en 10 et 40 mm ;
  • sur 1,20, du gravier lavé de 6 à 10 mm ;
  • sur le reste de la longueur (environ 3 m) du sable siliceux lavé.

Pour en savoir plus :

  • Pour le traitement des eaux usées de la maison, le raccordement à un système d'assainissement est une obligation. Quelles sont les possibilités ? Notre guide de l'assainissement, téléchargeable gratuitement, vous dit tout.
  • On vous informe sur les deux types d'assainissement possibles en fonction de votre lieu d'habitation : l'assainissement collectif et l'assainissement non-collectif (ou individuel).
  • Le diagnostic assainissement est obligatoire pour l'assainissement non collectif, au moment de la revente de la maison. Comment le réaliser ? Suivez nos indications.

Par Patrice Beaufort

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Assainissement

Assainissement : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'installation et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Travaux

Sommaire

Préalables à l'installation de son ANC

Étude de sol pour assainissement Station de relevage des eaux usées
Voir 2 articles de plus

Installer soi-même son système d'ANC

Installation des filières de traitement d’assainissement
Voir 1 article de plus

Faire installer son dispositif d'ANC par un professionnel

Faire appel à un pro pour son assainissement individuel Rôle du bureau d'étude d'assainissement
Voir 1 article de plus