Micro-station d'épuration

Écrit par les experts Ooreka

La micro-station est un dispositif compact et complet d'épuration des eaux usées

Les eaux usées sont d'abord prétraitées dans une fosse toutes eaux puis traitées par une filière traditionnelle ou agréée. Certains dispositifs d'assainissement non collectif, comme les micro-station d'épuration, réalisent les deux opérations de manière compacte.

Micro-station d'épuration : définition

La micro-station d'épuration est une solution tout-en-un d'assainissement des eaux usées, qui fait partie des filières agréées d'assainissement individuel. Elle assure à la fois leur prétraitement et leur traitement. Le principe est une dégradation de la pollution par des micro-organismes. Ces bactéries sont favorisées par une oxygénation, créée par un générateur d'air.

Il existe deux grandes familles de micro-stations :

  • les micro-stations à culture fixée : les bactéries sont fixées sur des supports ;
  • les micro-stations à culture libre : les bactéries sont en suspension dans l'eau et la boue.

Attention : les micro-stations à cultures fixées supportent mieux les variations de charges, c'est-à-dire les changements de volume d'eaux usées à traiter. Ces variations peuvent venir d'une absence temporaire (vacances par exemple) ou d'un nombre supplémentaire et temporaire d'habitants.

Chaque micro-station doit être obligatoirement agréée par le ministère. Pour consulter la liste des micro-stations agréées, rendez-vous sur le site du ministère de l'écologie et du développement durable.

Bon à savoir : les micro-stations sont très utilisées dans les pays du nord de l'Europe. Les premières ont une trentaine d'années.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Fonctionnement d'une micro-station d'épuration

Les micro-stations d'épuration sont constituées généralement d'une cuve comportant plusieurs compartiments (parfois de deux cuves). Elles fonctionnent, avec de l'énergie, en trois étapes :

  • Le prétraitement dans un premier compartiment assure la séparation des constituants solides et liquides des eaux usées domestiques. Il produit un effluent liquide adapté au traitement secondaire. Ce compartiment (ou cette cuve) permet aussi de stocker les boues produites par la deuxième phase du traitement.
  • Le traitement secondaire est réalisé dans un deuxième compartiment appelé « réacteur biologique ». Dans celui-ci, l'effluent est aéré par un générateur d'air et est mis en contact avec des bactéries épuratrices aérobies. Ces dernières dégradent l'effluent pour en diminuer la pollution. Cela génère de l'eau, des gaz et des boues. Ces dernières sont décantées puis stockées avec les boues du prétraitement.
  • Troisième étape, les eaux usées traitées sont ensuite rejetées, selon la nature du sol :
    • soit par infiltration directe dans le sous-sol ;
    • soit par irrigation des végétaux ;
    • soit, après étude et avis favorable du SPANC, directement en cours d'eau.

À noter : les cuves des micro-stations sont faites en béton, en polyéthylène ou en polyuréthane.

Voici un tableau récapitulatif des différentes étapes d'assainissement des eaux usées en micro-station d'épuration :

Fonctionnement d'une micro-station d'épuration
Étape Fonctionnement Actions induites
Prétraitement Sépare les liquides et les solides
  • Apport d'un effluent liquide au traitement secondaire
  • Stockage des boues du prétraitement
Traitement secondaire dit « réacteur biologique » Oxygénation par un générateur d'air qui favorise les bactéries aérobies Les bactéries fixées ou libres épurent les eaux usées
Évacuation des eaux traitée Les eaux traitées sont rejetées par infiltration directe dans le sol ou pour irrigation des végétaux. Les boues restantes sont stockées dans la cuve ou le compartiment prétraitement

Attention : certaines micro-stations utilisent deux compartiments séparés. Le premier s'apparente à une fosse toutes eaux, placé avant un réacteur biologique. Mais cette fosse doit être vidangée lorsque les boues atteignent 30 % de son volume.

Micro-station d'épuration : quels médias ?

Le média, c'est-à-dire le matériau sur lequel se fixent les bactéries aérobies du traitement, est différent selon les micro-stations. Cela peut être :

  • de la boue pour les micro-stations à cultures libres ;
  • des minéraux, de la laine de roche , des fibres végétales, du plastique pour les cultures fixées.

Le principe est que le média dispose d'une très grande surface qui permet d'accrocher une forte densité de bactéries épuratrices. C'est souvent la forme du matériau utilisé qui est déterminante dans le choix du média (nid d'abeille ou multiples replis).

Avantage d'une micro-station d'épuration

Implantation

L'avantage de la micro-station d'épuration est de ne pas engendrer de mauvaises odeurs, mais aussi de prendre peu de place (moins de 10 m²).

L'installation en zone sensible est possible suivant avis d'agrément. Pour savoir si vous êtes en zone sensible, il faut consulter systématiquement le Spanc. Il peut y avoir une réglementation locale spécifique. Les zones sensibles sont les :

  • zones de captage d'eau potable (y compris proximité d'un puits) ;
  • zones conchylicoles ;
  • zones de baignade, de cressiculture ;
  • mais aussi les zones humides protégées.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Installation

L'installation d'une micro-station est simple et rapide :

  • terrassement ;
  • pose de la micro-station ;
  • branchement ;
  • raccordement électrique.

Il faut compter en moyenne une demi-journée de travaux.

Entretien des micro-satations

L'entretien doit être réalisé par des professionnels, ce qui vous assure un gage de sécurité de fonctionnement. Une micro-station a une durée de vie assez longue (20 ans environ), ce qui réduit son coût global annuel.

Inconvénients d'une micro-station d'épuration

La micro-station d'épuration présente plusieurs inconvénients :

Utilisation continue

Sauf avis contraire figurant sur l'avis d'agrément, une micro-station ne peut pas fonctionner par intermittence (dans une résidence secondaire par exemple). Certaines micro-stations à culture fixée résistent toutefois mieux aux périodes de faibles charges, car l'activité bactérienne est plus résistante. Mais une longue absence d'apport en eaux usées est déconseillée pour un bon fonctionnement.

Maintenance régulière

  • Son entretien nécessite l'intervention régulière du revendeur, il est donc coûteux.
  • Les boues produites sont à éliminer tous les 6 mois à 1 an. Généralement, on effectue cette vidange dès que 30 % du volume de stockage utile est atteint.

À noter : de plus en plus de fabricants de micro-stations proposent un contrat de maintenance.

Utilisation d'énergie électrique

Son fonctionnement se fait sous alimentation électrique continue :

  • pas d'autonomie de fonctionnement ;
  • des problèmes sont causés en cas de panne ;
  • dans les zones éloignées du réseau électrique, il est recommandé de prévoir un onduleur ou un groupe électrogène pour prendre le relais en cas de besoin ;
  • la micro-station n'est pas éligible au prêt éco PTZ, en raison de sa consommation d'énergie ;
  • la micro-station émet un bruit faible, mais permanent du fait de l'oxygénation.

Prix d'une micro-station d'épuration

Le coût d'une micro-station varie selon le volume de l'installation, qui est lui-même dépendant du nombre d'habitants de la maison :

  • 2 à 5 habitants : à partir de 6 000 € ;
  • 6 à 10 habitants : à partir de 8 000 € ;
  • 10 à 20 habitants : à partir de 10 000 €.

Si vous optez pour le contrat de maintenance proposé par le fabricant, il faut compter environ 200 € par an, sans compter la ou les vidanges.


Attention : avant d'opter pour une micro-station, renseignez-vous sur ses performances. Certains systèmes récents n'ont pas encore de retour d'expérience, mais d'autres ont largement fait leurs preuves dans la durée : demandez l'avis de votre SPANC.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AB
alain-michel burtin

agent immobilier | cabinet burtin immobilier / viager.info

Expert

HZ
howard zirah

courtier en travaux | rénovation médoc

Expert

paul leto

beotien patenté qui apprend tous les jours

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !